Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

Archive for septembre 2015|Monthly archive page

5 vendémiaire, le cheval !

In Trucs et machins. on 26 septembre 2015 at 17 h 11 min

La plus noble conquête de l’homme à sa journée et c’est aujourd’hui !

Que vous soyez alezan, bai, noir, isabelle, pie, bringé, gris ou blanc, c’est votre jour ! Il est à noter que le révolutionnaire n’est pas rancunier, car il donne son jour à un être qui jamais n’est rouge ! Amis coccinelles, vous qui portez haut les couleurs de la révolution, amis poissons qui dans vos bocaux tournez en ronds comme des montagnards dans leurs obsessions, ou des girondins autour d’une guillotine réclamez votre jour ! En attendant, à cheval, c’est le jour !

appaloosa

3 vendémiaires, ça sent la châtaigne.

In Trucs et machins. on 24 septembre 2015 at 8 h 25 min

Celles-là ne sont pas encore à prendre par poignées au bout du fil, la châtaigne est, en ces délicieuses années ou les têtes s’envolent comme les aigrettes du pissenlit, un cadeau que mère nature fait au promeneur du dimanche, à celui qui aime finir la journée au coin du feu quand le jour fuit vers d’autres longitudes et que les brumes de l’automne font places au soleil de l’été. Il faut l’avoir extraite de sa bogue, de la pointe de son couteau incisé un rien pour ne point la voir éclater, jeté dans cette grande poêle pleine de trous qui étonne si fort l’habitant des villes et l’enfant qui passe et attendre que le feu transforme ce fruit en un trésor de parfums, retiré l’écorce charbonneuse, frottée un peu et se salir les doigts, se les brûler un peu aussi, mais c’est là une douleur qui participe au plaisir. Enfin la précieuse amande est devant vous, nue, chaude, fumante… Un rien de beurre et voilà qui achève de transformer le fruit en or !

En ce trois vendémiaires osons cette image, que d’aucuns jugeront inopportune,

la châtaigne grillée est à perde la tête !

chataigne

Flanby-441

In Flanbitude on 23 septembre 2015 at 13 h 32 min

flanby-441

1 vendémiaire, et non pas 21 septembre

In Trucs et machins. on 22 septembre 2015 at 8 h 55 min

1 vendémiaire, et non pas 21 septembre, bandes de déviationnistes réactionnaires !

Aujourd’hui donc, fêtons le raisin !Vigne-coul

De ses grappes dorées ou rubicondes, naît le fruit de la terre et du travail des hommes pour certains, quand pour d’autre il devint, en ces temps ou les têtes tombaient toute l’année et les feuilles en vendémiaire et brumaire, la source d’un nectar si peux divin qu’il permettait d’oublier les excès auxquels son abus avait mené. Ces raisins furent ceux de la colère, ils donnèrent mille raisons de décoller par milliers minois jolis, trognes mafflues, ports hautains, et autres chefs couverts ou non, perruqués ou pas ! Quand le vin de 89 fut tiré, il fallut bien que 93 le boive… Amis du jour, fêtons donc ce raisin que les premiers frimas apportent sur nos tables et rêvons un moment que ces fruits ne soient plus jamais ceux de la discorde !

30 fructidor, c’est le jour du panier !

In Trucs et machins. on 16 septembre 2015 at 8 h 30 min

Nos amis égalitaires, nos furieux du tous raccourcis, nos amoureux du décolleté pourvu qu’il fût républicain et fait à grand coup de veuve, nos amoureux de la liberté après qu’ils lui ai arraché les ailes, nos amis donc, savent remercier les humbles, les discrets, ceux qui font le sale boulot. Ainsi, ce jour est celui du panier, de la ménagère me direz vous ! De la ménagère vous répondrais-je ! Mais et quid de celui du bureau, cet auxiliaire d’osier qui inlassablement réceptionne corps d’un coté et tête de l’autre ! Mes amis, fêtons l’osier, fêtons les vanniers et leurs oeuvres, aujourd’hui, c’est la saint panier ! (Pour des raisons de commodité, l’article est illustré par un modèle plus classique que celui sus-évoqué)

panier

Aujourd’hui, 29 fructidor, fêtons le marron !

In Trucs et machins. on 15 septembre 2015 at 8 h 38 min

C’est comme ça, pas rancuniers pour deux sous, même si un rien colérique, les amis du rouge, fût il sur les drapeaux ou au pied de l’échafaud, décidèrent de donner au « Marron » sa journée. Vous me direz, et fort à propos, qu’il ne s’agit point là du marron, la couleur, mais du marron le fruit ! Alors, parlons-en du marron ! Ce fruit est fourbe ! Marron il est quand il tombe du marronnier et vient égayer les cours de récréation de la nation tout entière, permettant ainsi à des hordes de petits écoliers et futurs découpeurs de cous, de se les jeter à la figure et à qui mieux mieux, faisant naître ainsi de très jolis bleus, qui eux-mêmes virent facilement au jaune pourvu qu’ils soient autour de l’oeil qu’ils auront mis au beurre noir ! Ce marron-là n’est guère bon qu’a ça, se mettre de bonnes châtaignes ! Mais puisque le mot est lâché, ne lâchons pas la châtaigne qui elle aussi se fait marron et c’est là que l’évidence nous saute au visage comme le marron sus-cité saute aux yeux des écoliers turbulents, la châtaigne est schizophrène ! Cru elle aime à garder son nom, cuite la voilà qui devient marron ! Ce fruit est double, il a deux noms et celui qu’il prend pour être mangé est celui de son cousin non comestible ! Pour comble de l’ironie, la châtaigne à sa fête elle aussi, mais c’est un peu plus tard, nous verrons alors s’il convient de reparler du marron !

Maronier-coul

Flanby-440

In Flanbitude on 14 septembre 2015 at 19 h 10 min

flanby-440

Le journal d’un cancre

In Actu-book. on 11 septembre 2015 at 9 h 29 min

Le voilà il est tout chaud il n’attend plus que vous il est en librairie depuis ce matin !

Si vous êtes sage, la suite au printemps !

Allez, aimez-moi, achetez-moi !

journal-d-cancre-tome-1

J…

In Actu-book. on 11 septembre 2015 at 9 h 15 min

Voilà, c’est parti !

Pour moi, c’est fini…

Je suis sur le tome 2, mais aujourd’hui sort le 1 ! Le cancre met le nez dehors, il est en librairie… Y a plus qu’a…. à croiser les doigts, à toucher du bois, à mettre des cierges, à invoquer les dieux, à s’acheter une patte de lapin un fer à cheval et une collection de trèfles à quatre feuilles…

Pour vous, bande de petits veinards, tout reste à faire ! Mettez vos baskets, faites vos lacets et courrez, filez, volez achetez « le journal d’un cancre ». Notez bien que je ne vous demande même pas de le lire ! Juste de l’acheter ! Tel que vous ne me voyez pas, je suis à genoux devant mon ordinateur, à genoux devant vous, à plat ventre devant la terre entière.

Alors, si toi aussi tu as entre 9 et 12 ans, mais aussi beaucoup plus, si toi aussi tu veux me faire plaisir, mais aussi si tu me détestes, si toi aussi tu aimes lire, mais les autres aussi peuvent, si toi aussi tu crois qu’il faut donner sa chance au produit… Fonce ! Allez, aimez-moi, achetez-moi !

J-1

In Actu-book. on 10 septembre 2015 at 8 h 59 min

C’est demain ! Il y aura un avant, c’est maintenant, et un après-demain, c’est à partir de demain ! Paradoxalement l’après-demain commence demain ! Aujourd’hui, vous ne pouvez pas le lire, demain vous allez vous ruer dessus, aujourd’hui vous en rêver, demain vous vivrez votre rêve, aujourd’hui vous croyez avoir eu des émotions littéraires, demain vous saurez qu’il n’en était rien, hier vous étiez croyez être contents, aujourd’hui vous êtes fébrile demain vous nagerez dans le bonheur !

Certains, les veinards ont eu le privilège de lire le livre avant vous, voici en exclusivité leurs réactions ! Elles sont toutes un peu excessives et elles risquent de blesser la légendaire modestie de l’auteur, qui du coup vous promet qu’il ne les a pas lues !

1203857006 copie

J-2

In Actu-book. on 9 septembre 2015 at 8 h 05 min

Monsieur Marchand, prof d’anglais

Il n’est pas très grand, mais, aux yeux de tous, il est immense ! Avec lui, le cours d’anglais devient une épopée. Plus anglais qu’un Anglais, bien que n’étant pas plus anglais qu’un non-anglais. Il arrive habillé comme aucun Français ne le sera jamais, mais comme tous les Anglais rêveraient de l’être. De son gant de toilette, il époussette sa chaise, essuie son bureau et, seulement après, commence à parler dans cette sublime langue qui permit à Roméo de rencontrer Juliette, au rock d’envahir le monde et qui assure à ma moyenne des zéros réguliers. C’est un adversaire régulier et honnête, pas de coups bas, mais il peut frapper fort, notamment avec son stylo rouge en haut des copies.

cancre dessins-80 - copie copie cancre dessins-88 - copie copie cancre dessins-30 - copie copie

J-3

In Actu-book. on 8 septembre 2015 at 8 h 59 min

Monsieur Gribas, prof d’histoire-géo

Avec lui, l’Histoire n’est qu’une longue succession de catastrophes, à commencer par son entrée en classe. Long, triste, il donnerait le cafard à un mort vivant. Avec lui, à chaque cours, on comprend un peu mieux le sens du mot éternité. Le sentiment que jamais cela ne finira n’est troublé que par le discret ronflement des veinards qui sont assis au fond de la classe. Chaque année, sur la photo de classe, mystérieusement monsieur Gribas est le seul qui semble être en noir et blanc. Tel un fakir ou un serpent hypnotique, il est capable d’endormir le plus expérimenté des adversaires. Se méfier de son apparence inoffensive.

journal-d-cancre-tome-1

22 fructidor

In Trucs et machins. on 8 septembre 2015 at 8 h 30 min

Aux esprits chagrin et rétrogrades qui me feront remarquer que nous sommes le 8 septembre, je dirais « faut voir » ! Aujourd’hui, grâce à nos bons amis qui, il y a quelques deux siècles et des broutilles défilèrent le séant au grand air, nous sommes le 22 fructidor ! C’est la fête de la noisette ! Voilà un charmant fruit qui s’offre à tous, aux écureuils qui en font leurs miels ou leurs choux gras, ce rouquin est une sorte d’alchimiste de l’alimentation, et aux hommes qui la trempe dans le chocolat avant de l’étaler sur du pain. Il s’est trouvé dans l’histoire un grand militaire pour citer notre fruit au plus fort de la bataille. Aux allemands qui lui proposait la réédition, le général Mc Auliffe, un solide Américain qui avait découvert les joies du vol à voile le 6 juin 1944, et qui se trouvait à ce moment-là du coté de Bastogne répondit d’un court, sec, efficace et simple « Nuts » (noisette en anglais, bande de nazes). La réplique est souvent traduite par un « des clous » beaucoup moins bucolique et assez approximatif. Le général finit par sauver ses noisettes et celles de ses hommes, le Teuton y laissa les siennes ! Allez, bonne fête l’akène !
noisette

J-4

In Actu-book. on 7 septembre 2015 at 8 h 58 min

Vendredi tout commence ! Vendredi il déboule dans vos vies et rentre en sixième ! Vendredi vous allez vous ruer chez vos libraires et y acheter mon livre ! Si vous ne le faites pas, samedi vous aurez perdu votre chien, votre hamster refusera de vous parler et votre poisson rouge de vous regarder dans les yeux ! Si vous ne courez pas acheter mon livre, la grêle s’abattra sur vos plantations, l’orage viendra frapper vos maisons et brûler vos caravanes, les criquets finiront vos assiettes devant vous, les pies et les rouges-gorges vous poursuivront dans la rue et vous arracheront les cheveux et mille autres réjouissances que je ne peux vous révéler ici sans passer pour fou !

En revanche, si vous acheter « le journal d’un cancre » 12, 90 euros aux éditions Fleurus, votre chien fera le café et vous l’apportera le matin au lit, les oiseaux du ciel déposerons mille fleurs sous vos pas quand dans la rue vous descendrez et que là vous serez accueillir pas les acclamations d’une foule qui vous aime, votre voiture ne consommeras plus que 0,5 l au cent, votre banquier vous propres de vous raser gratis en chantant du Verdi…

Voilà, à vous de voir…

Le prof de math

In Actu-book. on 3 septembre 2015 at 9 h 01 min

Monsieur Tomate, prof de maths

De son nom, ses joues ont la couleur ; quand il arrive en classe, on a toujours l’impression qu’il vient de courir derrière un bus. Comme la tomate il est rond, comme la carotte il est roux, comme l’oignon il fait souvent pleurer. Il tient Pythagore pour un dieu, Thalès pour un autre alors que toute personne sensée sait que ce sont des tortionnaires ! Champion du monde des sadiques il n’aime pas ses élèves qui le lui rendent bien, d’ailleurs. Pourrait former un beau couple avec madame Trévidic.

%d blogueurs aiment cette page :