Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

5 Brumaire, la figue

In Trucs et machins. on 27 octobre 2015 at 0 h 36 min

Figuier

Alors le temps passe, et hop la journée s’en va comme elle est venue, sans rien dire et il s’en faut d’un rien, que dis-je à peine trente petites minutes pour que nous ne soyons déjà plus aujourd’hui. À peu de choses près nous étions déjà demain, et là, plus de 5 brumaire, plus de figue ! Donc, amis des parfums enivrants et sucrés, amis du soleil et des vieux murs, amis des petits grains qui roulent sur la langue quand le jus, le sucre et la pulpe viennent vous poisser les joues, amis du soleil et de son parfum brûlant, ce jour est encore le votre pour les vingt-huit minutes qui restent, amis aux bonnets rouges ou phrygiens, à pompons ou à clochettes, une figue et hop, au lit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :