Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

19 germinal, le radis

In Trucs et machins. on 6 avril 2016 at 8 h 24 min

gs-p-41 - radis

Voilà une plante que le révolutionnaire à bien des raisons de mettre à l’honneur. Simple, discret, banal, le radis est un petit sur la table, il ne vaut en définitive que par le pain et le beurre qui l’accompagnent. Le radis ne fait l’objet d’aucune grande recette, nul ne le servira à une table royale ou présidentielle, nul ne s’enorgueillit de le mettre à son menu. Et voilà que notre raphanus sativus se retrouve mêle à une expression qui résume bien à elle seule l’état des troupes quand les furieux, les amis de la raison quand elle est déesse, chacun se retrouve bientôt, à ne plus avoir un radis. Il reste qu’à grand coup de rasoir ces gens-là nous envoient les manger par la racine, mais là, c’est au pissenlit qu’échoit ordinairement ce traitement.

Allez, bons radis quand même ! (Merci au pain et au beurre)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :