Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

Ravaillac, chapitre 8

In Uncategorized on 3 février 2017 at 20 h 56 min

NDLR il assez troublant de constater combien il est délicat de se prénommer François quand on veut laisser une trace dans l’histoire !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :