Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

16, germinal

In Trucs et machins. on 5 avril 2018 at 8 h 20 min

16, germinal, 5 avril, la laitue (Irène)

Merci, merci d’avoir pensé à lui offrir son jour, elle si humble qu’elle rampe à nos pieds, si douce qu’il nous faut la vinaigrer, elle qui sans avoir goût de grand-chose sait se rendre si indispensable, elle qui donne à nos repas trop plein de gras, de patates, de viandes juteuses, de vin capiteux, de desserts extraordinaires, de digestifs si festifs, l’alibi du légume, de la santé, elle qui nous fait si facilement croire que nous mangeons équilibré quand nous goinfrons comme des ogres ! Merci oh laitue, d’être jusque à nous venu ! Mais, et le révolutionnaire dans tout ça ? Oublié ? Zappé ? Eh bien oui, oublions cet amateur de viande saignante, pour une fois, et filons voir cette verte amie à la douceur aimante. Allez petite laitue, bonne fête, bonne vinaigrette.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :