Paul Beaupère, auteur illustrateur

Archive for janvier 2020|Monthly archive page

Sport! No sport!

In Uncategorized on 31 janvier 2020 at 8 h 48 min

le poirier

Maman ou papa?

In Uncategorized on 30 janvier 2020 at 9 h 30 min

comme maman?

#johnsmith #génétique #ilalesyeuxdesamère

 

Rodin attitude.

In Uncategorized on 27 janvier 2020 at 10 h 18 min

chaque matin - copie

Penser à ne pas oublier…

In Uncategorized on 24 janvier 2020 at 10 h 01 min

sans

Son fils!

In Uncategorized on 23 janvier 2020 at 14 h 49 min

ligne+texte

A poil!

In Uncategorized on 22 janvier 2020 at 11 h 26 min

Regarde moi dans les yeux!

Chaud devant!

In Uncategorized on 21 janvier 2020 at 23 h 18 min

ça chauffe

Sauver le monde…

In Uncategorized on 16 janvier 2020 at 12 h 34 min

La gentillesse perdra le monde (Georges Dostoïevski) le frère de l’autre.

gentil?RVB

Vieillir…

In Uncategorized on 15 janvier 2020 at 13 h 10 min

En vieillissant les livres sont comme nous… ils rapetissent.

82841599_2645411018907834_2173933482537910272_n

Shame liste…

In Uncategorized on 13 janvier 2020 at 16 h 04 min

du blues...

Quand je range mon bureau et que je tombe sur un croquis débile, quand je ne peux m’empêcher de le passer en couleur alors que j’ai un ou deux trucs à faire, quand en plus ce croquis trahi mon âge et la passion coupable qui était la mienne il y a… mille ans, pour les chansons… pas top, quand tu te dis que si ça se trouve la momie s’appelle Nicoletta, quand pour mon image il serait préférable que je vous parle de ma passion pour un groupe noé-voldaque qui reprend au youkoulélé les tubes de Nana, Mousqouri, pas l’assommoir, et que en plus déjà en 83, ils dénonçaient les abus du système capitalo-patriarcal et annonçaient la fin du monde et des pingouins en se faisant des couettes avec des cheveux en quinoa éthique, quand pour couronner le tout, ton ordi qui n’est vraiment pas un pote te passe à ce moment précis, « Henri Porte des Lilas » révélant à toi-même et au monde entier qui t’écoute, car grâce à des tas de reportages plus flippants les uns que les autres tu sais maintenant que même si tu as mis un morceau de postât sur la caméra de ton ordi, de toute façon, « ils » t’écoutent… quand tu réalises tout ça… Ben en fait t’es assez content de toi et tu remets la chanson de Timsit, Philippe, pas Patrick et juste après tu te feras Nicoletta ! Voilà, vous venez de pénétrer dans la quatrième dimension, ma « shame liste ».

C’est dans la poche !

In Uncategorized on 8 janvier 2020 at 10 h 25 min

9782017868675-475x500-1
(Ce titre peut-être lu comme une sorte d’hommage aux kangourous qui souffrent actuellement !)

(Il peut… mais en fait il ne l’est pas du tout)

(Lisez plutôt la suite pour tout comprendre !)

(Et lisez tout, bande de feignants, je vous vois déjà promener vos yeux fébriles et rougis par les saillis drolatique de ma pose vers le bas de c texte, négligeant de ce fait les trésors que rebellent les lignes précédentes ! qui de ce fait sont les suivantes de ce que vous venez de lire !) (Faut suivre un peu !)

Aujourd’hui je sors en petit format, j’étais déjà très beau, me voilà délicieusement mignon et abordable ce qui, en ces périodes post fêtes et présoldes, n’est pas un mince avantage, même si mince je ne le suis pas tant que ça, près de 300 pages de bonheur absolues, près de 600 occasions de rire à gorges déployées (c’est assez curieux comme expression, si vous ne la trouvez pas à votre goût remplacer par : comme une baleine, comme un bossu, comme vous voudrez !), dans ce livre, car c’est bien sûr d’un livre qu’il s’agit, vous trouverez aussi, en plus de ma prose dont je ne vous narrerais pas les qualités, car vous les avez sous les yeux et ce matin encore vous ne pouvez vous empêcher de penser in petto, « Mon Dieu, quel talent que cet homme-là ! », ce à quoi je réponds merci, je le sais (c’est fou de constater comme le talent peut aussi rendre lucide !)… Mais où en suis-je dans cette phrase qui ferait passer Proust pour un télégraphiste suisse ? Ah oui, ce que je voulais vous dire, et que vous devez d’entendre (me lire c’est m’écouter et je vous trouve très désirables quand vous êtes tout ouïe ! [C’est une sardine qui m’a soufflé la formule]) donc, comme le disait Marcel à un copain de passage, pour en revenir à nos petites affaires, aujourd’hui, au Livre de Poche Jeunesse, chez mes nouveaux amis de Hachette France, sort « Le Journal d’un Babysitter » tome 1 ! Je vous prie de bien vouloir vous ruer dessus ! En effet, je compte sur les droits d’auteur que vous ne manquerez pas de me verser par brouettes entières pour aller faire les soldes ! (J’ai vu une très belle tranche de jambon à -30 % chez Liddle !) Voilà, je crois que c’est tout…

Ah, non ! J’allais oublier ! (Mais n’en finira-t-il donc jamais ? se disent en sourdines quelques langues mal intentionnées aux pensées claires limpides courtes et ennuyeuses…) Je suis drôlement heureux de cette sortie, car, non content de donner une seconde vie à un livre que je n’ai pas, loin de là, détesté écrire et dessiner, j’aime aussi l’idée d’être édité dans une collection, du moins sa petite sœur, qui vit, il y a 67 ans paraître son premier titre et que ce titre-là fut « Koenigsmark » de Pierre Benoit. J’ai adoré ce livre, il y a de cela… (notre admirable grand Timonier élyséen n’était même pas né, c’est vous dire…) je l’ai relu récemment et, même si je suis le dernier, oui, je l’avoue, je le confesse, je le reconnais devant vous mes frères (et sœurs aussi, si je vous oublie je vais être cloué sur une porte et brûlé à grand coup d’allume barbecue bio) j’ai aimé, j’aime et j’aimerais encore Pierre Benoit ! Voilà après ce coming out assez risqué il me semble, je file de ce pas m’acheter une pelle et m’enterrer moi-même au fond du jardin que je n’ai pas !

2012, 2020, même combat!

In Uncategorized on 7 janvier 2020 at 10 h 07 min

B.... A....-RVB

( à dire avec un gros rhub…)

In Uncategorized on 2 janvier 2020 at 10 h 12 min

uBOB86Qt

%d blogueurs aiment cette page :