Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

Archive for the ‘Trucs et machins.’ Category

21 messidor

In Trucs et machins. on 9 juillet 2018 at 9 h 26 min

21 messidor, 9 juillet la menthe (Amandine)

 

Amis qui aimez l’été ! Amis qui aimez le frais, non, ce n’est pas incompatible ! Amis qui aimez à faire roulez les têtes dans la sciure, amis qui ne pensez qu’à faire tourner les chefs ! Ce jour est le vôtre ! Nous sommes le 21 messidor ! Et aujourd’hui, sonnez glaçons, résonnez vieux rhum, nous fêtons la menthe ! Laissez le citron vert vous emporter, laissez la glace vous prendre, ensemble crions de joie au génie de ceux qui, il y a deux cents ans et quelques brouettes, eurent, bien avant les café bobo, l’idée de mettre en avant l’un des ingrédients du très fameux Mojito ! Alors enivrons nous aux parfums révolutionnaires venus des terres hospitalières de La Havane, viva l’été, viva la menthe et, que voulez vous, il n’appartient pas au révolutionnaire d’être modéré, allons, paille à la main, perdre la tête au bar !

Publicités

15 messidor

In Trucs et machins. on 3 juillet 2018 at 9 h 51 min

15 messidor, 3 juillet, le chamois (Thomas)

Celui-là habite les hautes sphères sans pour autant avoir la grosse tête. Voilà une raison suffisante pour qu’il ait sa journée.
— Mais, il porte couronne me direz vous !
¬— Certes, mais c’est de famille vous répondrais-je !
— Chez les Capets aussi, répliquerez-vous alors, et pour eux, point de journée même si en ces temps troublés, c’est leur fête toute l’année !
— Oui, mais c’est la nature qui la leur a donnée, la politique n’y est pour rien.
— Mais, insisterez-vous, chez Capet aussi la couronne est de naissance !
— Oui, mais, et là je sais par avance que mon argument fera mouche, chez Capet seul l’aîné pose sur son chef l’or qui manque à tout un peuple, alors que là, toute la famille porte avec modestie des attributs qui ne sont en rien ostentatoire !
— Alors, si c’est comme ça, il me paraît raisonnable, concluez-vous, qu’il ait sa journée. Dites-moi, ajouterez-vous soudain, si tous sont coiffés, on peut alors, pour avoir un beau trophée, tuer sans distinction madame ou monsieur !
— C’est fort juste, conclurai-je alors, vous voyez bien que cet animal est républicain, égalitaire et généreux. Allez, hardi compagnon, rechargez votre fusil et filons fêter comme il se doit le chamois !
On peut, la chose est raisonnable, imaginer que c’est un Montagnard qui lui a donné ce jour, le Girondin lui s’est occupé du 1er vendémiaire.

 

36505209_1716403441808601_268659034817560576_n

Une année

In Actu-book., Trucs et machins. on 28 juin 2018 at 13 h 08 min

Une année…
J’arrive à l’été, tout essoufflé.
Mais, dis moi, qu’ai-je donc fait de ces dix mois, qu’ai-je donc fait de mes dix doigts ?
Par six fois je suis parti une semaine, écrire avec des enfants.
Deux fois je suis passé à Tours, une fois au Mans, Brive, Bruxelles, Dijon, Rouen, Salon-de-Provence ou Senlis, de nombreux lecteurs j’y ai rencontré, pas mal de livres j’ai dédicacés.
Pour un herbier j’ai écrit et dessiné, pour lui j’ai fait mon chef-d’œuvre de l’année, un artichaut en fleur. (Je n’aime pas le manger, mais j’ai adoré le dessiner).
Pour les petits j’ai écrit six histoires, trois sont sorties, les trois autres pas, le livre était rond, mais pour lui ça n’a pas bien roulé.
Une famille de monstres j’ai inventé, mais les dessins ne se sont pas fait, ces monstres-là attendront une année.
Mon Babysitter a vécu une aventure de plus, j’ai pour une histoire été sœur, pas bonne, non, petite, et je peux vous le dire, je suis une fille comme les autres.
Ma petite famille Saint Arthur a vécu sa septième aventure, les Potofeu sont nés pour leur première.
J’ai commis pour Fam Chret, presque 30 chroniques, et autant de dessins…
Voilà, c’est ce que j’ai fait de septembre jusqu’à juin…
Presque 500 dessins, et bout à bout 700 000 singes, c’est comme ça que l’on compte, espaces compris… (Pour ceux qui se demandent ce que cela représente, c’est l’équivalent de 5 épisodes de la Famille Saint Arthur).
Voilà, il y a encore des tas de trucs que j’ai oubliés et surtout la vraie vie, celle qui se passe à côté, celle qui mérite que pour elle le matin on fasse du café et le soir de la soupe. Voilà, c’est ce que j’ai fait cette année. Voilà aussi ce que j’aurais été avant cet été, ces petits singes que je laisse pour essayer d’exister, des traits, qu’ils soient écrits ou dessinés, des traces laissées derrière moi.
Et cet été et ces deux mois qui viennent ? Même pas peur, j’ai deux trois trucs à écrire, autant à dessiner, j’ai une valise de projets et avec elle un tube de crème solaire.

Plouf…

In Trucs et machins. on 28 juin 2018 at 11 h 41 min

Puisque vous semblez aimer mes petits bricolages, en voici un autre.

Réalisé de mes blanches mains,  depuis le plan jusqu’à la verrière. Le but du jeu étant de le faire quasi gratis, je n’ai acheté qu’un peu de contreplaqué pour la structure, quelques baguettes de bois, chez un modéliste pour la coque, une hélice et j’ai bidouillé le reste. Résultat, 20 ans après, le plastique de la verrière est devenu opaque et jaune, c’était de la récupération d’une boîte de petite voiture volé sur une forme bricolée en plâtre… Seule la partie avant, découpée dans une bulle de pêche, si mes souvenirs sont bons, est restée clean. Du coup, le Tintin réalisé en pâte, genre flymo, est quasiment invisible. Et, pour les puristes, j’ai dû rajouter des montants à la vitre, pas réussi à faire en un seul morceau. À l’époque, fou d’ambition j’avais aussi fait les plans d’un ou deux avions, de la fusée, et de pas mal d’autres trucs de Tintin… C’était il y a 20 ans, un siècle, une éternité… (La dernière phrase est à dire avec la voix de Joe Dassin).

Et Gulliver vint prendre elle thé

In Trucs et machins. on 23 juin 2018 at 11 h 44 min

Il y a quelque temps, ce temps-là se compte en années, j’ai fait ce petit bricolage. Rien que du carton et de la gouache. Pour des raisons paroissiales, j’ai dû le descendre de son étagère. Alors voilà, prenez un siège et profitez du cadre, mais avant ça, démerdez vous comme vous voulez, mais, rétrécissez!

IMG_0144IMG_0143IMG_0140IMG_0142

Y-a pas à dire…

In Trucs et machins. on 14 mai 2018 at 18 h 31 min

y-a pas à dire-y-a pas à dire--1

Chinois me voilà !

In Actu-book., Trucs et machins. on 25 avril 2018 at 16 h 18 min

Chinois me voilà ! Me revoilà serait plus exact, ce n’est pas la première fois que je suis traduit dans la langue de ceux qui pour nous fabriquent des iTrucs! Le bonheur avec les traductions, c’est qu’on a un peu l’impression de voyager… cet après-midi, laissez-moi rêver que je suis là-bas, tout là-bas où mes pas ne sont point allés, mais où mes pages me portent.

31297786_1637906776324935_5776702966983557120_n

29 germinal

In Trucs et machins. on 18 avril 2018 at 8 h 20 min

29 germinal, 18 avril, Myrtile (Parfait)

 

Alors là… Pour peu que l’on ne soit pas trop loin d’un coussin ou d’une chaise, on en tomberait volontiers sur son séant. Voilà que sous le bonnet phrygien naît l’idée d’associer un prénom à un jour… Harggggggggg… Mais cela ne risque t’il pas de faire par trop ancien régime? Que nenni ! Le prénom n’en est pas un ! Myrtile est un hommage à la myrtille, un prénom pour un fruit, un homme qui se met à la hauteur d’une de plus discrète et petite de nos baies sauvages ! Mais que l’on se rassure, la myrtille est bien révolutionnaire ! Touchez là, cueillez là, et vous aurez bientôt les doigts rouges ! Donc en ce jour de printemps fêtons les Myrtilles, et les myrtilles, si quand ils sont tartes les premiers sont indigestes, il n’en est rien des secondes qui en tartes sont délicieuses !

myrtille

21 germinal

In Trucs et machins. on 10 avril 2018 at 8 h 39 min

21 germinal, 10 avril, le grainier (Fulbert)

 

Bandes de petits veinards… Je vais faire de vous des êtres pleins de connaissances, je vais emplir le fragile vase de vos frêles intelligences d’un savoir qui fera votre bonheur et celui de vos proches. Grâce à moi, l’être aimé reviendra, vous pourrez ne pas gagner aux jeux et être heureux, votre chien aboiera en latin et qui sait, vous aurez peut être aussi un sourire de votre voisin, le ronchon, l’irascible, celui qui depuis vingt ans ne vous salue pas et grogne quand il vous voit dans l’escalier. Aujourd’hui, nous sommes le 21 Germinal ! Eh oui, on ne peut pas être le 10 avril comme ça, chaque année sans que l’on finisse par se lasser. Et le 21 germinal, c’est la fête du… Grainier… Mais qu’est donc que ce truc-là me direz vous… Fallait-il qu’ils se fassent bien… Nos ancêtres révolutionnaires… oup’s pardon, VOS ancêtres révolutionnaires ! Je viens d’une famille digne moi… On préfère se faire raser gratis, plutôt que découper les autres en deux, sous prétexte de pensées déviantes… Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre calendrier. Aujourd’hui, nous fêtons donc le « Grainier », qui n’est autre que l’arbre de Judée, quand il veut bien donner son petit nom.

Donc, c’est du côté de Jérusalem que naquit notre grainier. Petit déjà, il manifestait de franches dispositions à la camaraderie et offrait ses fleurs à tous vents. Il grandit en taille et en sagesse n’oubliant pas une occasion de faire plaisir à sa maman et d’aider son papa ! Sa vie bascula un soir de 33, environ, quand un nommé Judas vint s’accrocher par le cou à ses branches… Supportant la charge avec vaillance il gagna en sainteté ce que l’autre perdit en vie…

Et voilà ! Bonne fête à tous les Arbres de Judée ! Et à très vite pour une nouvelle fête et un saint de derrière les fagots !arbre de Judée-detarbre de judée arbre-det

19 germinal

In Trucs et machins. on 9 avril 2018 at 8 h 39 min

Savez quel jour on était hier? (Ok, chuis à la bourre…)
19 germinal, 8 avril, le radis (Julie)

Voilà une plante que le révolutionnaire à bien des raisons de mettre à l’honneur. Simple, discret, banal, le radis est un petit sur la table, il ne vaut en définitive que par le pain et le beurre qui l’accompagnent. Le radis ne fait l’objet d’aucune grande recette, nul ne le servira à une table royale ou présidentielle, nul ne s’enorgueillit de le mettre à son menu. Et voilà que notre raphanus sativus se retrouve mêle à une expression qui résume bien à elle seule l’état des troupes quand les furieux, les amis de la raison quand elle est déesse, chacun se retrouve bientôt, à ne plus avoir un radis. Il reste qu’à grand coup de rasoir ces gens-là nous envoient les manger par la racine, mais là, c’est au pissenlit qu’échoit ordinairement ce traitement.
Allez, bons radis quand même ! (Merci au pain et au beurre)

radis

3

16, germinal

In Trucs et machins. on 5 avril 2018 at 8 h 20 min

16, germinal, 5 avril, la laitue (Irène)

Merci, merci d’avoir pensé à lui offrir son jour, elle si humble qu’elle rampe à nos pieds, si douce qu’il nous faut la vinaigrer, elle qui sans avoir goût de grand-chose sait se rendre si indispensable, elle qui donne à nos repas trop plein de gras, de patates, de viandes juteuses, de vin capiteux, de desserts extraordinaires, de digestifs si festifs, l’alibi du légume, de la santé, elle qui nous fait si facilement croire que nous mangeons équilibré quand nous goinfrons comme des ogres ! Merci oh laitue, d’être jusque à nous venu ! Mais, et le révolutionnaire dans tout ça ? Oublié ? Zappé ? Eh bien oui, oublions cet amateur de viande saignante, pour une fois, et filons voir cette verte amie à la douceur aimante. Allez petite laitue, bonne fête, bonne vinaigrette.

Merci Thibault

In Trucs et machins. on 4 avril 2018 at 17 h 34 min

Il y a des jours comme ça où il pleut dehors et dedans où les mots traînent et, ou l’ancre du doute est bien plus forte que l’encre du crayon. Et puis, soleil radieux, lumière pour le cœur, voilà qu’une lettre arrive. Mais cru non d’un petit cornichon, il a le jugement sur cet animal-là, il a le goût certain, il m’aime ! Alors c’est décidé, pour les minutes qui viennent je vais, folie que cela, croire en moi et écrire comme si ma vie en dépendait, comme si sa vie me le demandait ! Merci Thibault.

La forêt des monstres lettre

15 germinal

In Trucs et machins. on 4 avril 2018 at 8 h 25 min

15 germinal, 4 avril, l’abeille (Isidore)
Alors là, c’est une surprise, comment imaginer deux secondes qu’un révolutionnaire puisse donner son jour à cette petite bestiole. En effet, lui veut tout changer, elle fait inlassablement la même chose toute sa vie, il coupe la tête du roi, elle vénère sa reine, elle travaille toute la journée avec entrain il rêve de grève, il cultive la colère, elle est calme, il se bat et finit par tuer même ses copains, elle vit en harmonie avec ses congénères, il est prêt à tuer père et mère pour un mot de travers, elle ne pique que si elle est attaquée, il préfère envoyer mourir les autres, elle donne sa vie pour sa cause… Alors peut-être est-ce une erreur, mais voilà c’est comme ça, notre reine du jour est le plus souvent une ouvrière et… Ah, mais voilà, c’est pour ça qu’elle a sa journée, c’est sans aucun doute l’ouvrière qui est fêtée ! Allez, bizzzzz.

abeille

Moi aussi je lutte!

In Trucs et machins. on 3 avril 2018 at 16 h 10 min

Luttons!-1Luttons!

Le licorne, la suite…

In Trucs et machins. on 2 avril 2018 at 20 h 41 min

et pour ceux qui ne comprennent rien… Fallait suivre!

Ou alors allez faire un tour en arrière et retrouvez tout ce qui a précédé ce moment d’une rare intensité et d’une vérité hallucinante!

le licorn...-3-Récupéréle licorn...-1

%d blogueurs aiment cette page :