Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

Posts Tagged ‘calendrier républicain’

21 messidor

In Trucs et machins. on 9 juillet 2018 at 9 h 26 min

21 messidor, 9 juillet la menthe (Amandine)

 

Amis qui aimez l’été ! Amis qui aimez le frais, non, ce n’est pas incompatible ! Amis qui aimez à faire roulez les têtes dans la sciure, amis qui ne pensez qu’à faire tourner les chefs ! Ce jour est le vôtre ! Nous sommes le 21 messidor ! Et aujourd’hui, sonnez glaçons, résonnez vieux rhum, nous fêtons la menthe ! Laissez le citron vert vous emporter, laissez la glace vous prendre, ensemble crions de joie au génie de ceux qui, il y a deux cents ans et quelques brouettes, eurent, bien avant les café bobo, l’idée de mettre en avant l’un des ingrédients du très fameux Mojito ! Alors enivrons nous aux parfums révolutionnaires venus des terres hospitalières de La Havane, viva l’été, viva la menthe et, que voulez vous, il n’appartient pas au révolutionnaire d’être modéré, allons, paille à la main, perdre la tête au bar !

Publicités

15 messidor

In Trucs et machins. on 3 juillet 2018 at 9 h 51 min

15 messidor, 3 juillet, le chamois (Thomas)

Celui-là habite les hautes sphères sans pour autant avoir la grosse tête. Voilà une raison suffisante pour qu’il ait sa journée.
— Mais, il porte couronne me direz vous !
¬— Certes, mais c’est de famille vous répondrais-je !
— Chez les Capets aussi, répliquerez-vous alors, et pour eux, point de journée même si en ces temps troublés, c’est leur fête toute l’année !
— Oui, mais c’est la nature qui la leur a donnée, la politique n’y est pour rien.
— Mais, insisterez-vous, chez Capet aussi la couronne est de naissance !
— Oui, mais, et là je sais par avance que mon argument fera mouche, chez Capet seul l’aîné pose sur son chef l’or qui manque à tout un peuple, alors que là, toute la famille porte avec modestie des attributs qui ne sont en rien ostentatoire !
— Alors, si c’est comme ça, il me paraît raisonnable, concluez-vous, qu’il ait sa journée. Dites-moi, ajouterez-vous soudain, si tous sont coiffés, on peut alors, pour avoir un beau trophée, tuer sans distinction madame ou monsieur !
— C’est fort juste, conclurai-je alors, vous voyez bien que cet animal est républicain, égalitaire et généreux. Allez, hardi compagnon, rechargez votre fusil et filons fêter comme il se doit le chamois !
On peut, la chose est raisonnable, imaginer que c’est un Montagnard qui lui a donné ce jour, le Girondin lui s’est occupé du 1er vendémiaire.

 

36505209_1716403441808601_268659034817560576_n

8 floréal

In Uncategorized on 27 avril 2018 at 9 h 08 min

8 floréal, 27 avril, le champignon (Zita)

 

Champignon mon ami, ce jour est le tien !

En salade, dans l’omelette ou atomique, à la Grecque, hallucinogènes ou de Paris c’est toute ta famille qui est à la fête aujourd’hui. Du cèpe qui peut être girondin comme certains des plus fervents «décolleurs», du pied-de-mouton au petit rosé, de la truffe qui il faut le reconnaître pourrait facilement faire ancien régime ta famille est nombreuse ! Une famille qui ne va que sur une patte et garde son chapeau en toutes occasions, révolutionnaire !

29 germinal

In Trucs et machins. on 18 avril 2018 at 8 h 20 min

29 germinal, 18 avril, Myrtile (Parfait)

 

Alors là… Pour peu que l’on ne soit pas trop loin d’un coussin ou d’une chaise, on en tomberait volontiers sur son séant. Voilà que sous le bonnet phrygien naît l’idée d’associer un prénom à un jour… Harggggggggg… Mais cela ne risque t’il pas de faire par trop ancien régime? Que nenni ! Le prénom n’en est pas un ! Myrtile est un hommage à la myrtille, un prénom pour un fruit, un homme qui se met à la hauteur d’une de plus discrète et petite de nos baies sauvages ! Mais que l’on se rassure, la myrtille est bien révolutionnaire ! Touchez là, cueillez là, et vous aurez bientôt les doigts rouges ! Donc en ce jour de printemps fêtons les Myrtilles, et les myrtilles, si quand ils sont tartes les premiers sont indigestes, il n’en est rien des secondes qui en tartes sont délicieuses !

myrtille

21 germinal

In Trucs et machins. on 10 avril 2018 at 8 h 39 min

21 germinal, 10 avril, le grainier (Fulbert)

 

Bandes de petits veinards… Je vais faire de vous des êtres pleins de connaissances, je vais emplir le fragile vase de vos frêles intelligences d’un savoir qui fera votre bonheur et celui de vos proches. Grâce à moi, l’être aimé reviendra, vous pourrez ne pas gagner aux jeux et être heureux, votre chien aboiera en latin et qui sait, vous aurez peut être aussi un sourire de votre voisin, le ronchon, l’irascible, celui qui depuis vingt ans ne vous salue pas et grogne quand il vous voit dans l’escalier. Aujourd’hui, nous sommes le 21 Germinal ! Eh oui, on ne peut pas être le 10 avril comme ça, chaque année sans que l’on finisse par se lasser. Et le 21 germinal, c’est la fête du… Grainier… Mais qu’est donc que ce truc-là me direz vous… Fallait-il qu’ils se fassent bien… Nos ancêtres révolutionnaires… oup’s pardon, VOS ancêtres révolutionnaires ! Je viens d’une famille digne moi… On préfère se faire raser gratis, plutôt que découper les autres en deux, sous prétexte de pensées déviantes… Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre calendrier. Aujourd’hui, nous fêtons donc le « Grainier », qui n’est autre que l’arbre de Judée, quand il veut bien donner son petit nom.

Donc, c’est du côté de Jérusalem que naquit notre grainier. Petit déjà, il manifestait de franches dispositions à la camaraderie et offrait ses fleurs à tous vents. Il grandit en taille et en sagesse n’oubliant pas une occasion de faire plaisir à sa maman et d’aider son papa ! Sa vie bascula un soir de 33, environ, quand un nommé Judas vint s’accrocher par le cou à ses branches… Supportant la charge avec vaillance il gagna en sainteté ce que l’autre perdit en vie…

Et voilà ! Bonne fête à tous les Arbres de Judée ! Et à très vite pour une nouvelle fête et un saint de derrière les fagots !arbre de Judée-detarbre de judée arbre-det

19 germinal

In Trucs et machins. on 9 avril 2018 at 8 h 39 min

Savez quel jour on était hier? (Ok, chuis à la bourre…)
19 germinal, 8 avril, le radis (Julie)

Voilà une plante que le révolutionnaire à bien des raisons de mettre à l’honneur. Simple, discret, banal, le radis est un petit sur la table, il ne vaut en définitive que par le pain et le beurre qui l’accompagnent. Le radis ne fait l’objet d’aucune grande recette, nul ne le servira à une table royale ou présidentielle, nul ne s’enorgueillit de le mettre à son menu. Et voilà que notre raphanus sativus se retrouve mêle à une expression qui résume bien à elle seule l’état des troupes quand les furieux, les amis de la raison quand elle est déesse, chacun se retrouve bientôt, à ne plus avoir un radis. Il reste qu’à grand coup de rasoir ces gens-là nous envoient les manger par la racine, mais là, c’est au pissenlit qu’échoit ordinairement ce traitement.
Allez, bons radis quand même ! (Merci au pain et au beurre)

radis

3

16, germinal

In Trucs et machins. on 5 avril 2018 at 8 h 20 min

16, germinal, 5 avril, la laitue (Irène)

Merci, merci d’avoir pensé à lui offrir son jour, elle si humble qu’elle rampe à nos pieds, si douce qu’il nous faut la vinaigrer, elle qui sans avoir goût de grand-chose sait se rendre si indispensable, elle qui donne à nos repas trop plein de gras, de patates, de viandes juteuses, de vin capiteux, de desserts extraordinaires, de digestifs si festifs, l’alibi du légume, de la santé, elle qui nous fait si facilement croire que nous mangeons équilibré quand nous goinfrons comme des ogres ! Merci oh laitue, d’être jusque à nous venu ! Mais, et le révolutionnaire dans tout ça ? Oublié ? Zappé ? Eh bien oui, oublions cet amateur de viande saignante, pour une fois, et filons voir cette verte amie à la douceur aimante. Allez petite laitue, bonne fête, bonne vinaigrette.

15 germinal

In Trucs et machins. on 4 avril 2018 at 8 h 25 min

15 germinal, 4 avril, l’abeille (Isidore)
Alors là, c’est une surprise, comment imaginer deux secondes qu’un révolutionnaire puisse donner son jour à cette petite bestiole. En effet, lui veut tout changer, elle fait inlassablement la même chose toute sa vie, il coupe la tête du roi, elle vénère sa reine, elle travaille toute la journée avec entrain il rêve de grève, il cultive la colère, elle est calme, il se bat et finit par tuer même ses copains, elle vit en harmonie avec ses congénères, il est prêt à tuer père et mère pour un mot de travers, elle ne pique que si elle est attaquée, il préfère envoyer mourir les autres, elle donne sa vie pour sa cause… Alors peut-être est-ce une erreur, mais voilà c’est comme ça, notre reine du jour est le plus souvent une ouvrière et… Ah, mais voilà, c’est pour ça qu’elle a sa journée, c’est sans aucun doute l’ouvrière qui est fêtée ! Allez, bizzzzz.

abeille

7 germinal

In Trucs et machins. on 27 mars 2018 at 21 h 34 min

7 germinal, 27 mars, le bouleau (Habib)

Reconnaissons-leur au moins cette qualité, quand ils ont décidé de s’y mettre, nos amis cocardiers en abattent. Pas effrayé pour deux sous par les cadences infernales, les voilà qui bûchent et rebûchent, qui bossent et rebossent qui buttent et rebuttent, chez ces gens-là monsieur, on ne chôme pas, on travail ! Chez ces gens-là monsieur, le boulot ne fait pas peur. Alors, donner ce jour à cet arbre dont le nom est « travail », comment aurait-on pu faire mieux. Le savaient-ils, ces cocos qui coupaient des cous comme d’autre s’occupent à faire des sodokus, que travail, qui n’est pas moins qu’un boulot bien élevé, vient en fait du mot latin tripalium qui désignait un instrument de torture ? Voilà qui prend tout son sens pour nos amis qui chaque matin, après avoir embrassé femmes et enfants, allaient pousser sur la planche des corps dont les têtes trop mûres ne demandaient qu’a tomber. Ils s’en allaient au boulot pour le bien faire, ils s’en allaient travailler leur prochain en criant comme le grand Jacques, « Au suivant ! »

Bouleau-coulbouleau

5 germinal

In Trucs et machins. on 25 mars 2018 at 16 h 32 min

5 germinal, 25 mars, la poule (Annonciation)

 

Oh ! Je vous vois venir avec vos gros sabots lubriques ! Pas ça chez nous ! Cette poule-là est honorée par des sans-culottes qui ont de la vertu ! Comment avez vous pu, ne serait-ce qu’un instant, croire que la poule du jour avait des plumes en boa quand partout elle en a ! Cette poule-là pond des oeufs, l’autre pas, cette poule là trouves des vers, l’autre les siffle, cette poule-là à des poussins, l’autre préfère les coussins, cette poule là vit le jour au grand air, l’autre aime la nuit les petits salons enfumés ! Voilà vous savez maintenant qu’elle est notre belle du jour ! Allez, vive la poule sans oublier toutes celles qui ce week-end seront en chocolat.

poule

3 germinal

In Uncategorized on 23 mars 2018 at 8 h 51 min

3 germinal, 23 mars, l’asperge (Victorien) 

C’est le printemps, les oiseaux chantent, les bourgeons bourgeonnent et les asperges turgessent. Bonne idée que de donne à ces délicieuses petites choses une journée rien que pour elles. Mais, quand on connaît le tempérament un rien sanguin du révolutionnaire moyen, quand on sait son goût pour faire rouler les têtes, faut il s’étonner que ce dernier, quand il découvrit que l’asperge se butte, n’ai pus résister à donner son jour à cette tige, lui qui toute la journée bute à tout va, ventile, éparpille, disperse… Et voilà notre met, que ce bon La Quintinie fit pousser pour Capet le quatorzième, ce met qui à Versailles était royal, le voilà républicain et non-saint de ce calendrier inventé par des furieux qui à force de couper des chefs n’osaient plus regarder vers le ciel. Allez, en ce jour de l’asperge, allons de ce pas préparer une petite sauce mousseline, ou vinaigrette pour les flemmards et hop, à table !

gs-p-41 -asperge

2 germinal

In Trucs et machins. on 22 mars 2018 at 9 h 24 min

2 germinal, 22 mars, le platane (Léa)Platane-coul

En voilà un qui mérite sa journée. Ce géant qui ombrage les routes de nos vacances, ce vieillard toujours vert qui peut atteindre les 4000 ans et garder toutes ses feuilles quand le révolutionnaire parvenait difficilement à garder sa tête plus de quelques mois. C’est à l’abri de son ombre que se passent les journées les plus chaudes des étés rêvés de nos enfances si lointaines. Alors que le printemps tarde à pointer le bout de ses feuilles, il faut bien reconnaître un petit tort à ce phare des routes estivales, ce grand débonnaire est un rien flemmard, il ne sort ses feuilles que très très tard. Allez, un verre, deux glaçons et ce que vous voudrez de liquide, un platane, du soleil et vive les vacances. Il est possible qu’à son ombre même les plus furieux des coupeurs de têtes aient fait une pause et laisser à quelques ci-devant leurs têtes en place un peu plus longtemps.

arbres-platane

30 ventôse

In Trucs et machins. on 20 mars 2018 at 11 h 26 min

30 ventôse, 20 mars, le plantoir (Printemps)

Dans ta gueule le plantoir ! Y a-t-il au monde objet plus révolutionnaire que celui-là ! Prenez un crâne obtus, un ci-devant qui regarde en arrière, d’un coup de plantoir faites y un trou gros comme un doigt, la chose est aisé l’objet est bien étudié. Puis, dans ce crâne maintenant ouvert aux idées nouvelles, plantez la graine des ces lendemains qui chantent et sans attendre, passez au suivant ! Ah, quel bel objet que ce plantoir…

plantoir

29 ventôse

In Trucs et machins. on 19 mars 2018 at 11 h 05 min

29 ventôse, 19 mars, le frêne (Joseph)
L’un a la tête dure, l’autre le bois ! L’un aime faucilles et marteaux, l’autre fournit les manches (c’est toujours mieux d’être du côté du manche). Ces deux là étaient faits pour s’entendre. Ils allaient, manche dans la main, ensemble, faire tomber ce monde ancien et regarder naître des lendemains qui chantent. Mais voilà, l’un comme l’autre, le distrait qui se promène cul à l’air et celui qui dresse ses feuilles vers les cieux de nos campagnes, l’un comme l’autre, ils portent dans leurs noms l’assurance de ne point vivre vieux. Le révolutionnaire appel à ce que la roue tourne, semblant ignorer qu’elle tournera aussi pour lui et l’écrasera dans le mouvement qu’il aura initié. Quant au frêne, « Fraxinus » en latin il est celui qui attire la foudre… Et chacun sait ce qui se passe quand la foudre vous frappe, ça ou la lame oblique du rasoir républicain, c’est bonnet phrygien ou phrygien bonnet. Alors, avant qu’il ne soit touché par les dieux, fêtons le frêne, car c’est aujourd’hui sa journée.

25 ventôse

In Trucs et machins. on 15 mars 2018 at 9 h 46 min

Thon rouge25 ventôse, 15 mars, le thon (Louise)

 

Celui-là ne se croise pas tous les jours au coin du chemin, ou alors il faut avoir des palmes aux pieds et pour habitudes les fonds bleus de l’océan. Comme le révolutionnaire, il vit en groupe, l’un se déplace en bande, l’autre en banc. Chez l’un il y a des arêtes, chez l’autre on finit toujours par tomber sur un os, qui bien souvent est celui de la discorde. Discorde que le révolutionnaire a pour habitude de résoudre en tranchant, non pas le nœud gordien, mais le cou de celui avec qui il n’est pas d’accord. Mais revenons à notre thon. C’est donc sa journée, il se voit déjà en haut de l’affiche, se rêve trônant à l’assemblé ! Pardon, de quel rêve parlons-nous, de trône ?

— Cet animal-là serait donc un suppôt de l’ancien régime, quelque adorateur du Capet ? Poisson félon, il convient de te traiter comme tu le mérites ! S’enflamme sur sa montagne l’amateur de puzzle en deux morceaux.

Ainsi, alors que par charrette entière s’en allait des ci-devant offrir leurs tête au peuple, pour certains il faut dire qu’elle en valait vraiment la peine, les thon eux furent aussi promptement découpés et mis en boîte. Là ou l’on se rend bien compte que l’acte est révolutionnaire, c’est que, jamais au grand jamais, on ne vit la tête d’un thon dans sa boîte, preuve que celle-ci a bien été écartée de violente façon. Amis thon, ce jour est le tien, comme la corde est au pendu, le fleuve au noyé… C’est ton jour thon, mais ce n’est pas ta fête.

Thon rouge

%d blogueurs aiment cette page :