Paul Beaupère. Un ordinaire de Supers-héros.

Posts Tagged ‘Germinal’

2 germinal, le platane

In Trucs et machins. on 22 mars 2016 at 9 h 29 min

En voilà un qui mérite sa journée. Ce géant qui ombrage les routes de nos vacances, ce vieillard toujours vert qui peut atteindre les 4000 ans et garder toutes ses feuilles quand le révolutionnaire parvenait difficilement à garder sa tête plus de quelques mois. C’est à l’abri de son ombre que se passent les journées les plus chaudes des étés rêvés de nos enfances si lointaines. Alors que le printemps tarde à pointer le bout de ses feuilles, il faut bien reconnaître un petit tort à ce phare des routes estivales, ce grand débonnaire est un rien flemmard, il ne sort ses feuilles que très très tard. Allez, un verre, deux glaçons et ce que vous voudrez de liquide, un platane, du soleil et vive les vacances. Il est possible qu’à son ombre même les plus furieux des coupeurs de têtes aient fait une pause et laisser à quelques ci-devant leurs têtes en place un peu plus longtemps.

Platane-coul

29 germinal, Myrtile ou myrtille?

In Trucs et machins. on 18 avril 2015 at 8 h 10 min

myrtille

Alors là… Pour peu que l’on ne soit pas trop loin d’un coussin ou d’une chaise, on en tomberait volontiers sur son séant. Voilà que sous le bonnet phrygien naît l’idée d’associer un prénom à un jour… Harggggggggg… Mais, cela ne risque t’il pas de faire par trop ancien régime? Que nenni ! Le prénom n’en est pas un ! Myrtile est un hommage à la myrtille, un prénom pour un fruit. Un homme qui se met à la hauteur d’une de plus discrète et petite de nos baies sauvages ! Que l’on se rassure, la myrtille est bien révolutionnaire ! Touchez là, cueillez là, vous aurez bientôt les doigts rouges ! Donc, en ce jour de printemps, fêtons les Myrtiles, et les myrtilles, si quand ils sont tartes les premiers sont indigestes, il n’en est rien des secondes qui en tartes sont délicieuses !

26 germinal, le lilas 

In Trucs et machins. on 15 avril 2015 at 7 h 00 min

lilas arbre Lilas Aujourd’hui, 26 germinal, fêtons le lilas ! Le révolutionnaire aime à couper les têtes! Il aime à pacifier à grands coups de piques, il ne déteste pas brûler villages et villageois. Il sait qu’il faut parfois tuer la mère et l’enfant. Mais sous ces apparences rudes, bat un coeur pur, un coeur innocent ! Notre réformateur calendaire aime avant tous sa maman et les fleurs des champs. C’est ainsi qu’il a donné au lilas une journée entière. Une journée pour cette belle des champs qui embaume et laisse flotter dans les airs un parfum de bonheur simple. Bleu, blanc ou rouge, il faut reconnaître à la fleur un véritable penchant patriotique ! Alors, bonne fête au lilas et avis aux amateurs, après la saison… Il faut raccourcir, il faut étêter, il faut tailler, couper, élaguer, raser… Pour aller dans le sens de la floraison prochaine et celui des saisons !

25 germinal, le pigeon !

In Trucs et machins. on 14 avril 2015 at 8 h 18 min

pigeon

Aujourd’hui, nous fêtons le pigeon…

Saint patron du pare-brise parisien, du contribuable universel et du « trop bon » avec un « C », le pigeon aurait pu, comme sa proche cousine la colombe, se faire bien voir en rapportant une branche d’olivier à Noé, ou être immortalisé par Picasso. Mais non, trop « bon »! Pour lui ce furent les trottoirs parisiens et les petits poids lardons ! Est-ce un hasard si c’est le jour du pigeon, que sombra le Titanic ?

23 germinal, le marronnier !

In Trucs et machins. on 12 avril 2015 at 17 h 23 min

Faire saint de tous bois, cela aurait pu être la devise de nos délicieux coupeurs de têtes. Ayant résolu de faire du passé table rase, ils firent de tout et du reste, les nouveaux saints d’un nouveau temps. Nous voilà donc, c’est manière de parler, je rassure ceux qui ont la sieste lourde, le 23 germinal.
Aujourd’hui, on fête les marronniers!
Saint patron des journalistes et des cours de récré. Il fournit les un en sujets de fond et les autres en projectiles. Son bois est à l’ébénisterie ce que la presse est trop souvent à la connaissance du sujet et à son approfondissement, ses marrons sont aux billes des cours de récrée ce que les grenades à manches sont à celles qui éclatent au soleil du sud, révélants milles petites capsules rouges. Notre saint du jour est un bon gars, il sort ses feuilles dès les premiers soleils venus pour nous aider à croire que l’été arrive, mais il n’hésite pas à les perdre au premier frimas pour nous pousser à quitter la plage et filer vers la cour. Cet arbre là est prêt à siffler la fin de la récrée!
(Tout ça pour vous rappeler que je viens de sortir un herbier… Que ne faut il pas faire pour attirer l’attention…)

arbres-maronier Maronier-coul

21, Germinal…. L’arbre de Judée!

In Trucs et machins. on 10 avril 2015 at 8 h 14 min

Bandes de petits veinards… Je vais faire de vous des êtres pleins de connaissances, je vais emplir le fragile vase de vos frêles intelligence d’un savoir qui fera votre bonheur et celui de vos proches. Grâce à moi, l’être aimé reviendra, vous pourrez ne pas gagner aux jeux et être heureux, votre chien aboiera en latin et qui sait, vous aurez peut être aussi un sourire de votre voisin, le ronchon, l’irascible, celui qui depuis vingt ans ne vous salue pas et grogne quand il vous voit dans l’escalier. Aujourd’hui, nous sommes le 21 Germinal ! Eh oui, on ne peut pas être le 10 avril comme ça, chaque année sans que l’on finisse par se lasser. Et le 21 germinal, c’est la fête du… Grainier… Mais qu’est donc que ce truc-là me direz vous… Fallait il qu’ils se fassent bien …. nos ancêtres révolutionnaires… oup’s pardon, VOS ancêtres révolutionnaires ! Je viens d’une famille digne moi… On préfère se faire raser gratis plutôt que découper les autres en deux sous prétexte de pensées déviantes… Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre calendrier. Aujourd’hui, nous fêtons donc le « Grainier », qui n’est autre que l’arbre de Judée quand il veux bien donner son petit nom.

Donc, c’est du coté de Jérusalem que naquit notre grainier, petit déjà il manifestait de franche disposition à la camaraderie et offrait ses fleurs à touts vents. Il grandit en taille et en sagesse n’oubliant pas une occasion de faire plaisir à sa maman et d’aider son papa ! Sa vie bascula un soir de 33, environ, quand un nommé Judas vint s’accrocher par le cou à ses branches… Supportant la charge avec vaillance il gagna en sainteté ce que l’autre perdit en vie…

Et voilà ! Bonne fête à tous les Arbres de Judée ! Et à très vite pour une nouvelle fête et un saint de derrière les fagots !

arbre de judée arbre-det arbre de Judée-det

%d blogueurs aiment cette page :